Etudes de sol – Loi Elan

Vous êtes actuellement sur un projet de vente de terrain ou d’une construction ?

Ce projet se situe dans une zone exposée au risque de retrait- gonflement des argiles ?

Alors cet article est pour vous, car comme vous le savez certainement, depuis 06 août 2020 les terrains exposés aux risques argileux ont l’obligation de subir une étude de sol avant d’être vendu. Dans ce cas-là, en tant que vendeur vous ferez réaliser une étude de sol préalable de niveau G1 PGC (Principe Généraux de Construction). Cette dernière sera réalisée par un bureau d’étude géotechnique.

Une étude géotechnique doit également être menée lors d’un projet de construction de maison individuelle, en effet le constructeur de ce type de bien doit fournir une étude géotechnique de niveau G2. Celle-ci sera également réalisée par un bureau d’étude géotechnique.

Ainsi, dans le cadre d’une étude de sol de niveau G1 ou G2, des sondages in situ seront réalisés. Mais lors de la réalisation de ces derniers, le bureau d’étude en charge de cette mission doit être certain qu’il n’endommagera pas de réseaux qui seraient potentiellement présents dans la zone de sondage. Pour lever ce risque, il se peut qu’il vous soit demandé de faire réaliser une détection de réseaux préalablement à leurs sondages.

Pas d’inquiétude le Cabinet Freitas est là pour vous !

En effet, nous sommes un Cabinet de géomètre-topographe spécialisé en détection des réseaux souterrains et nous pouvons intervenir pour vous confirmer ou non la présence de réseaux dans la zone de sondage. Dans le cas où il y aurait des réseaux dans cette zone, alors nous serons en capacité de les localiser précisément. Ainsi votre étude de sol pourra être menée en toute sécurité, sans risque d’endommager un réseau.

Cabinet Freitas votre partenaire efficace !